Finistère : Le personnel soignant formé à la sexualité des retraités

Sujets : , , Actualités
Image libre de droit. Source : pixabay.com

Accepter que deux résidents s’embrassent ou frapper à la porte avant d’entrer dans une chambre : la question de l’intimité et de la sexualité des personnes âgées en institution est au cœur d’une démarche inédite de formation du personnel soignant entreprise par un groupement de maisons de retraite du Finistère.

Programme de formation

« Quand je fais des petits bisous, c’est dans la chambre », assure Marcelle Plougoulm, 67 ans, résidente de l’espace Jacques Brel, une des trois maisons de retraite gérées par les municipalités de Guipavas et du Relecq-Kerhuon, non loin de Brest.

« Il y a des gens qui sont jaloux de nous voir ensemble, c’est pour ça qu’on ne se montre pas, on ne fait jamais de baisers devant tout le monde », assure Marcelle, en serrant tendrement la main de son compagnon, Jean-Noël Michel, 70 ans.

Partant du constat de la difficulté pour une personne en maison de retraite de vivre une sexualité et une vie affective et sentimentale épanouie, le Syndicat intercommunal à vocation unique des Rives de l’Elorn (SIVU Elorn) -qui gère les trois établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) des deux municipalités- a entrepris de faire évoluer les représentations du personnel soignant via un programme de formation.

Droit à la vie privée

« Il s’agit d’accompagner les professionnels à l’idée que la sexualité et la vie affective n’ont pas d’âge », précise Eric Seguin, jeune directeur du SIVU Elorn, qui estime que le sujet n’est généralement pas abordé« par pudeur, timidité et méconnaissance ».

Venue mardi à la maison de retraite Georges Brassens de Guipavas pour« saluer une initiative très innovante », la ministre chargée des Personnes âgées, Michèle Delaunay, a rappelé que « le droit à la vie privée et donc à l’intimité fait partie des droits fondamentaux des personnes ».

La formation, suivie par une centaine de personnels et soutenue par la Fondation de France, vise aussi à sensibiliser infirmières et aide-soignantes à l’arrivée en plus grand nombre dans les maisons de retraite des hommes, issus de la génération du baby-boom et qui vont connaître des gains d’espérance de vie supérieurs à ceux des femmes.

💝Un cadeau spécial pour vous !

Vous êtes professionnel de santé ?
Vous cherchez des outils pour intégrer la santé sexuelle à vos consultations ?

👉🏻Recevez gratuitement notre mini-formation « Comment aborder la sexualité avec les patients ? » comprenant :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi aimé :  COVID-19 : Quelles implications pour la santé et les droits sexuels et reproductifs dans le monde ?
  • ℹ️ Les 3 raisons qui font que le soignant DOIT aborder la question de la sexualité avec les patients
  • 🆘 Les freins et fausses croyances qui vous empêchent de le faire
  • ✅ Les techniques et les outils pour aborder la sexualité en consultation


Vous êtes professionnel de l'éducation ?
Vous avez besoin d'outils pratique en éducation sexuelle ?

👉🏻Recevez gratuitement notre pack « Education à la vie sexuelle et affective - Les ressources gratuites pour les professionnels de l’éducation » comprenant 47 ressources gratuites

  • 👱🏻‍♀️ triées par niveau
  • 🧩 et par type de ressource (brochure, boîte à outils, capsules vidéos, jeu etc.)
  • ➡️ pour vous aider dans vos actions d’éducation à la vie sexuelle et affective


Vous êtes un•e patient•e ?
Vous cherchez des solutions à vos difficultés d'ordre sexuel ou relationnel ?

👉🏻Recevez gratuitement notre ebook « Comment choisir son Sexologue ? » pour :

  • 🗺 Vous aider à trouver le thérapeute le plus adapté à vos difficultés
  • 👩🏻‍⚕️ Déterminer les situations devant amener à consulter
  • ❓ Comprendre en quoi consiste une consultation de sexologie