La vasectomie : un moyen de contraception sûr sans effet sur la sexualité

Publié le 20 novembre 2020 dans la catégorie Points de repères sexo

Dossiers : , ,
Journée mondiale de la vasectomie
La journée mondiale de la vasectomie, qui a eu lieu le 20 novembre, est l’occasion de rappeler que cette technique de stérilisation masculine n’altère pas le plaisir sexuel ni la libido et ne présente aucun effet secondaire ni de risque pour la santé.

La vasectomie est une technique de stérilisation qui présente l’avantage d’être une méthode définitive très efficace.
Elle consiste à bloquer le cheminement des spermatozoides depuis leur lieu de production (les testicules) vers leur lieu de stockage (les vésicules séminales), en ligaturant ou en sectionnant les canaux déférents.

vasectomie et plaisir
Déroulement d’une vasectomie
©vasectomie.net

La vasectomie est un moyen de contraception peu utilisé en France, mais beaucoup plus utilisé dans les pays anglo-saxons.

En effet, on estime à environ 3000 le nombre de vasectomies effectuées en France, ce qui représente moins de 1% des moyens de contraception, alors que dans certains pays comme la Nouvelle-Zélande ou le Royaume-Uni, entre 16 et 19% des hommes sont passés par cette opération. En Amérique du Nord, 26% des hommes de 50-70 ans sont vasectomisés.

Si cette technique est aussi peu utilisée en France, c’est à la fois parce qu’elle fait l’objet de nombreuses fausses croyances, et certainement aussi parce que pendant très longtemps elle a été considérée comme une mutilation par la législation française.

En effet, ce n’est que depuis la loi n°2001-588 du 4 juillet 2001 que la contraception définitive chez les individus possédant des testicules est reconnue et autorisée à visée contraceptive (avant, elle n’était autorisée qu’à but thérapeutique ou médical).

Avantages de la vasectomie

  • Le moyen de contraception le plus efficace (99,9% d’efficacité)
  • La meilleure alternative (pour le moment) à la contraception féminine
  • Intervention chirurgicale simple, faite sous anesthésie locale
  • Aucun effet secondaire à long terme

Inconvénients de la contraception définitive masculine

  • Le caractère permanent, qui peut être regretté par la suite
  • L’efficacité n’est pas immédiatement (demande jusqu’à 3 mois avant d’atteindre l’efficacité maximale, ou 20 éjaculations)
  • Effets secondaires de la chirurgie, certes minimes, mais qui existent tout de même
  • Nécessite de consulter un spécialiste formé à cette opération (moins simple que de se faire prescrire la pilule ou des préservatifs par son médecin traitant)
  • Ne protège pas contre les IST

A noter

Il existe une opération qui s’appelle la vaso-vasostomie dont le but est de reperméabiliser les canaux déférent en rétablissant le canal. Cette opération, très délicate, réalisée sous microscope opératoire, a un taux d’efficacité de seulement 40%1 (alors que la vasectomie a un taux de réussite de 99,9%2). C’est pour cette raison qu’il faut considérer la vasectomie comme un moyen de contraception définitif et non réversible, et qu’il faut toujours proposer au patient une congélation du sperme avant de réaliser cette opération.

Attention

La proportion de patients vasectomisés qui demandent à utiliser leurs paillettes de sperme congelés dans le but de concevoir un enfant, ou qui demandent une re-perméabilisation référentielle, est de 1 à 3% des patients vasectomisés.

Fausses croyances à propos de la vasectomie

1) La vasectomie augmente le risque de cancer de la prostate : FAUX

Cette fausse croyance est liée au fait qu’il y a quelques années, une controverse a été soulevée vis-à-vis de la relation entre la vasectomie et le cancer de la prostate.

En cause, une étude publiée en 2012 qui retrouvait une augmentation du risque de cancer de la prostate.

En 2017, des chercheurs Américains ont entrepris de régler cette controverse en passant au peigne fin les 30 dernières années d’études sur la vasectomie pour déterminer si les peurs du cancer étaient justifiées. Ils ont analysé 53 études sur les liens entre la vasectomie et le cancer de la prostate, menées sur 15 millions d’individus et suivis sur une période de 24 ans3.

L’étude a au final révélé qu’aucune corrélation notable n’associe la vasectomie et le risque global de cancer de la prostate, le risque de cancer de la prostate de haut grade, ou le taux de décès liés à la maladie.

Malheureusement, à cause de la « mémoire » d’internet, cette information erronée qui avait fait le buzz à l’époque, reste encore présente sur certains sites qui avaient relayés cette information et qui n’ont pas pensé à mettre à jour leur page.

2) La vasectomie altère la virilité et diminue la libido : FAUX

Les testicules ont 2 fonctions :

  • la fabrication des spermatozoides
  • la fabrication des hormones sexuelles (testostérone)

La vasectomie consiste à bloquer l’excretion des spermatozoides, mais le chirurgien ne touche absolument pas aux testicules en elle-même. Celles-ci continuent donc à produire la testostérone, qui est sécrétée directement dans le sang.

La vasectomie n’affecte en rien la production des hormones sexuelles et la stérilisation masculine n’a aucune influence sur la libido.

La stérilisation n’a aucun lien avec la virilité. Un homme stérile n’est pas moins un homme.

3) La vasectomie diminution le volume de l’éjaculation : FAUX

Le sperme est composé bien entendu des spermatozoides, mais également du liquide séminal et du liquide prostatique.

Au final, les spermatozoides ne représentent que 3% du volume du sperme.

Comme la vasectomie ne touche ni les vésicules séminales, ni la prostate, les éjaculations restent inchangées après la vasectomie que ce soit au niveau du volume, de la consistance ou de l’aspect.

4) Il est dangereux que les spermatozoides s’accumulent dans les testicules : FAUX

Après la vasectomie, les spermatozoïdes continuent d’être produits, mais ils meurent et sont réabsorbés par l’organisme. Un nouvel équilibre se fait entre la quantité de spermatozoïdes produits et ceux qui sont réabsorbés.

5) Il faut attendre 3 mois après l’opération pour reprendre des rapports sexuels : FAUX

La reprise des rapports sexuels peut se faire 4 à 5 jours après l’opération dans la plupart des cas. Il faut cependant penser à utiliser une contraception durant les premières semaines, car la stérilisation définitive ne sera efficace qu’après 20 éjaculations.

Peu d’effets secondaires

La vasectomie est une technique relativement simple. Cependant, il existe certaines complications qui peuvent survenir.

Bien que généralement bénignes, elle ne sont pas exceptionnelles :

  • Saignement ou infection : 1%
  • Epididimyte congestive : peut survenir quelques semaines après la vasectomie et dure quelques jours (5%)
  • Nodule cicatriciel sur le canal (1%)
  • Douleur chronique, très rare (0,1%)

Aucun effet négatif sur la sexualité

De nombreux patients s’inquiètent de l’association entre vasectomie et fonction sexuelle et craignent que la qualité de leur vie sexuelle ne soit affectée après l’opération.

La plupart des études ont jusqu’à présent montré que la vasectomie n’affecte pas la fonction sexuelle, et qu’elle n’entrainait :

  • Pas d’effet négatif sur la sexualité4
  • Pas d’influence sur la satisfaction sexuelle ni de modification de la perception de l’orgasme5

Des études réalisées dans les années 80 ont montré que la vasectomie avait même un effet psychologique positif sur les patients, en améliorant leur vie sexuelle, l’harmonie entre les couples et le désir sexuel et en augmentant la fréquence des rapports sexuels.

Plusieurs études menées ces dernières années ont également confirmé ces données et ont même mis en avant que certains patients ayant bénéficié d’une vasectomie ont amélioré leur fonction érectile, leurs orgasmes et leur satisfaction sexuelle et se sentent plus sûrs et plus confiants dans leur vie sexuelle après l’opération6 7 89

Attention

Certains patients peuvent mal supporter l’idée d’être infertiles. C’est par exemple le cas lorsque l’homme aura subit une pression de la part de sa partenaire pour effectuer l’opération.
Dans ce cas, si l’homme supporte mal, psychologiquement, l’idée de ne plus pouvoir procréer, il peut ensuite souffrir (entre autres) de troubles du désir, de syndrome dépressif et d’anxiété de performance10.
C’est pourquoi il est important que le médecin procède à une évaluation psychologique approfondie du demandeur avant d’accepter de pratiquer une telle opération.

Un effet positif sur la satisfaction de la partenaire

Fait intéressant, certaines études ont également montré que la vasectomie pouvait avoir un effet positif sur la fonction sexuelle des partenaires féminines11.

Un facteur clé de cette constatation pourrait être lié à la réduction de l’anxiété des femmes face aux grossesses non désirées, entrainant ainsi une amélioration de la libido une plus grande disposition à coopérer avec les hommes lors des rapports sexuels.

Certaines femmes ne supportent pas la contraception

Un certain nombre de personnes possédant un utérus ne supportent pas la contraception :

  • soit à cause d’effets secondaires qui surviennent chez environ une femme sur 10 (troubles de la libido, prise de poids sous pilule, douleurs sous stérilet)
  • soit à cause d’une contre-indication à la contraception (antécédents de maladie thromboembolique veineuse, tabagisme)
  • soit parce qu’elles souhaitent que dans un soucis d’équité la contraception soit portée par le partenaire

La vasectomie, dans ces cas là, représente la méthode contraceptive masculine alternative à la contraception féminine la plus sûre et la plus simple… et en fait, la seule.

Tester vos connaissances sur la vasectomie

42
Créé sur Par Dr Arnaud ZELERDr Arnaud ZELER
blank

Testez vos connaissances sur la vasectomie

Cochez la meilleur réponse

1 / 4

La vasectomie doit être considérée comme une méthode de contraception permanente

2 / 4

La vasectomie nécessite une anesthésie générale à l’hôpital

3 / 4

Après une vasectomie, un couple doit utiliser une autre méthode de contraception pendant environ 3 mois, jusqu’à ce qu’un test de sperme ait confirmé la stérilité de l’homme

4 / 4

Sur 100 hommes qui ont une vasovasostomie (opération pour retrouver la fertilité après une vasectomie), environ 80 auront un autre enfant

Votre score est

Le score moyen est de 83%

0%

N’oubliez pas de partager cet article !

Recevez gratuitement notre livre :)

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !
Puisque vous semblez intéressé par le sujet, nous vous proposons de recevoir notre e-book « Qu'est-ce qu'un sexologue ? », pour :

blank
  • Mieux comprendre le métier de sexologue
  • Découvrir quels formations permettent de devenir sexologue
  • Bien choisir son praticien
  • Découvrir de quelle manière un sexologue peut vous aider si vous souffrez de troubles de l'érection, d'éjaculation prématurée, de vaginisme, de sécheresse vaginale ou de problèmes de couple
    Nous haïssons les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils en rapport avec la sexologie. Vous pourrez vous désabonner à tout instant. Lisez les mentions légales complètes pour plus d'infos.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Références

  1. (Schwingl PJ, Guess HA. Safety and effectiveness of vasectomy. Fertil Steril 2000;73(5):923-36.)[]
  2. (Hatcher RA, Trussel J, Stewart F, Nelson AL, Cates WJr, Guest F, et al. Contraceptive Technology.18th Revised Edition. New York: Ardent Media Inc; 2004.)[]
  3. (Bhindi et al. « The Association Between Vasectomy and Prostate Cancer: A Systematic Review and Meta-Analysis ». JAMA Internal Medicine 177, nᵒ 9 (01 2017): 1273‑86. https://doi.org/10.1001/jamainternmed.2017.2791.)[]
  4. (N.P. Buchholz, R. Weuste, G. Mattarelli, B. Woessmer, W. Langewitz: Post-vasectomy erectile dysfunction, J .of Psychosomatic resesarch, vol 38, issue 7, 1994, 759-762)[]
  5. (J.A Arratia-Maquero, J.R Cortès-Gonzalez, R. Garza-Cortès: Evaluation of male sexual satisfaction after vasectomy, Actas Urologicas Espanolas vol 34, Issue 10, 2010, 870-873)[]
  6. (Al‐Aliet Al. « The Effect of Vasectomy on the Sexual Life of Couples ». The Journal of Sexual Medicine 11, nᵒ 9 (1 septembre 2014): 2239‑42. https://doi.org/10.1111/jsm.12567.)[]
  7. (Arratia-Maqueo J. A. et Al. « [Evaluation of male sexual satisfaction after vasectomy] ». Actas Urologicas Espanolas 34, nᵒ 10 (novembre 2010): 870‑73.)[]
  8. (Hofmeyr et Al.. « The Influence of a Vasectomy on the Marital Relationship and Sexual Satisfaction of the Married Man ». Journal of Sex & Marital Therapy 28, nᵒ 4 (1 juillet 2002): 339‑51. https://doi.org/10.1080/00926230290001466.)[]
  9. ( « The Influence of a Vasectomy on the Marital Relationship and Sexual Satisfaction of the Married Man ». Journal of Sex & Marital Therapy 28, nᵒ 4 (septembre 2002): 339‑51. https://doi.org/10.1080/00926230290001466.)[]
  10. (Lin Luo et Al. « Psychological Long-Term Effects of Sterilization on Anxiety and Depression ». Contraception 54, nᵒ 6 (1 décembre 1996): 345‑57. https://doi.org/10.1016/S0010-7824(96)00200-4)[]
  11. (Guo, Lamberts, et Eisenberg, « Relationship between Vasectomy and Sexual Frequency ». DOI: 10.1111/jsm.12962)[]
  • 819
    Shares