Slideshow shadow
 

Sexoblogue.fr : Des conseils d’experts pour une sexualité épanouie

La sclérose en plaques et ses répercussions sur la sexualité

30 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Journée mondiale de la Sclérose en Plaques

La journée mondiale de la Sclérose en Plaques a lieu chaque année le 30 mai afin de sensibiliser le monde aux symptômes invisibles de cette maladie et à ses incidences imperceptibles sur la qualité de vie.

Dans le cadre de cette journée, nous proposons un article sur le retentissement de la SEP sur la sexualité.

En effet, les personnes atteintes de sclérose en plaques subissent une grave altération de leur mode de vie, tant sur le plan physiologique qu’émotionnel. Des modifications de la sexualité et des troubles sexuels ont également été constatés chez ces malades.

Vous êtes libre, si vous le souhaitez, de partager, reprendre, diffuser, modifier, ou améliorer cet article via tous les supports que vous voudrez si votre but est de promouvoir la santé sexuelle et/ou le soutien des patients souffrant de Sclérose en Plaques. Merci cependant de toujours mettre un lien vers cet article (https://sexoblogue.fr/sclerose-en-plaques-repercussions-sexualite) et vers les références bibliographiques.

Il existe de nombreuses études sur le retentissement de la Sclérose en Plaques (SEP) sur la qualité de vie, mais très peu d’entre elles ont étudié l’impact de cette maladie sur la sexualité.

Et pourtant, la sphère intime des patients atteints par la SEP est largement touchée, tant d’un point de vue somatique que psychologique.

Des modifications de la sexualité et des troubles sexuels ont été constatés dans toutes les études menées auprès de patients atteints de sclérose en plaques, quel que soit le genre.

De plus, les constructions de la sexualité comme les réponses sexuelles physiques, la perception et l’image de soi, la communication, les relations interpersonnelles et sexuelles seront nécessairement modifiées après le diagnostic.

Les personnes atteintes de sclérose en plaques subissent une grave altération de leur mode de vie, tant sur le plan physiologique qu’émotionnel.

La colopathie fonctionnelle entraîne fréquemment une insatisfaction sexuelle

29 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Journée mondiale de la santé digestive

Le 29 mai marque la Journée mondiale de la santé digestive. Organisée chaque année depuis 2004 par l’Organisation mondiale de gastroentérologie, cette journée est une occasion pour sensibiliser et accroître nos connaissances sur la santé du système digestif.

Pour cette nouvelle édition de cette Journée Mondiale, nous avons décidé de nous pencher sur les effets de la colopathie fonctionnelle sur la sexualité.

Vous êtes libre, si vous le souhaitez, de partager, reprendre, diffuser, modifier, ou améliorer cet article via tous les supports que vous voudrez si votre but est de promouvoir la santé sexuelle et/ou la santé digestive. Merci cependant de toujours mettre un lien vers cet article (https://sexoblogue.fr/colopathie-fonctionnelle-entraine-frequemment-insatisfaction-sexuelle) et vers les références citées dans la bibliographie.

Le syndrome du colon irritable, aussi appelé colopathie fonctionnelle ou trouble fonctionnel intestinal, est un trouble gastro-intestinal courant touchant 12 à 15% de la population1, se traduisant par des douleurs abdominales, des ballonnements et des troubles du transit.

Retentissement sur la qualité de vie

Il a été démontré que la qualité de vie des patients atteints du syndrome du colon irritable est aussi faible que la qualité de vie mesurée chez les patients atteints de diabète sucré ou d’insuffisance rénale terminale2. Cependant, cette maladie n’a pas seulement un impact négatif sur la santé générale, mais aussi plus spécifiquement sur la dysfonction sexuelle.

Références

  1. Lovell et Al. « Global Prevalence of and Risk Factors for Irritable Bowel Syndrome: A Meta-Analysis ». Clinical Gastroenterology and Hepatology: The Official Clinical Practice Journal of the American Gastroenterological Association 10, nᵒ 7 (juillet 2012): 712-721.e4. https://doi.org/10.1016/j.cgh.2012.02.029[]
  2. Gralnek, I. M. et Al. « The Impact of Irritable Bowel Syndrome on Health-Related Quality of Life ». Gastroenterology 119, no 3 (septembre 2000): 654‑60. https://doi.org/10.1053/gast.2000.16484[]

Prise en charge des difficultés sexuelles chez les patients souffrant de troubles psychiatriques

24 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Un certain nombre d’études montrent que les patients souffrant de troubles psychiatriques sont plus fréquemment atteints par des troubles sexuels que dans la population générale.

Cela est d’autant plus important que le nombre total de patients concernés par ces troubles est très certainement sous-estimé, une grande partie des patients ont en effet du mal à aborder le sujet de l’intimité avec leur médecin.

Nombreux sont les professionnels de santé, médecins généralistes, psychiatres ou psychologues qui n’abordent pas suffisamment le sujet de la sexualité avec leurs patients, ou bien qui le font de manière superficielle et expéditive1.

Pourtant, une sexualité épanouie contribue grandement au bienêtre des patients en psychiatrie. Le traitement efficace de leurs troubles sexuels doit donc faire partie intégrante de la prise en charge de leur pathologie mentale. 

Chez les malades souffrant de troubles psychotiques, les difficultés d’ordre sexuels sont extrêmement fréquentes, surtout chez les patients non-hospitalisés : jusqu’à 50% des femmes et 70% des hommes.

Les répercussions des pathologies psychiatriques sur la sexualité sont généralement induites par les traitements neuroleptiques (médicaments utilisés dans la prise en charge des troubles psychiatriques) et, de ce fait, sont souvent sources d’inobservance médicamenteuse. Ils peuvent donc être responsables d’échec thérapeutique et de rechutes ! C’est pour cela qu’il est primordial d’en tenir compte lors de la prise en charge des patients en psychiatrie.

Si vous préférez lire cet article sous forme d’une publication Instagram illustrée, suivez ce lien : https://www.instagram.com/p/CMWcAIfIbbk/

Références

  1. Christophe Dallon, Georges Abraham, Rev Med Suisse 2009; volume 5. 635-637, https://www.revmed.ch/RMS/2009/RMS-195/Psychose-et-sexualite[]

23 mai : journée mondiale contre les fistules obstétricales

23 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Alors que l’on entend régulièrement des débats concernant la sur-médicalisation de l’accouchement en France (où seules 0,2 % des naissances se font à domicile), il existe dans le reste du monde une complication très grave de l’accouchement qui touche des millions de femmes : la fistule obstétricale.

Qu’est-ce qu’une fistule obstétricale ?

Une fistule obstétricale est une communication qui se créée entre le vagin et un autre organe creux situé à proximité du vagin, liée à un travail trop prolongé lors de l’accouchement et à une absence de soins médicaux.

Cela peut être une communication :

  • Entre le vagin et la vessie : fistule vésico-vaginale (FVV)
  • Entre le vagin et le rectum : fistule recto-vaginale (FRV)

Cette complication entraine bien entendu un retentissement catastrophique sur la sexualité, mais également sur la vie sociale de ces mères, souvent très jeunes et défavorisées.

Retentissement des MICI sur la sexualité

19 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Journée mondiale des MICI

Célébrée tous les 19 mai, la #WorldIBDDay, Journée mondiale des MICI (Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin) est une journée de sensibilisation à la maladie de Crohn à la rectocolite hémorragique.

Dans le cadre de cette journée, nous proposons un article sur le retentissement des MICI sur la sexualité ainsi que des conseils pour les patients et leur médecin.

Vous êtes libre, si vous le souhaitez, de partager, reprendre, diffuser, modifier, ou améliorer cet article via tous les supports que vous voudrez si votre but est de promouvoir la santé sexuelle et/ou le soutien des patients souffrant de MICI. Merci cependant de toujours mettre un lien vers cet article (https://sexoblogue.fr/retentissement-mici-sexualite) et vers les références bibliographiques.

La Maladie de Crohn et la Rectocolite Hémorragique sont des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) qui se caractérisent par des douleurs abdominales et des troubles du transit qui évoluent par poussées.

La Maladie de Crohn concerne tout le tube digestif, alors que la rectocolite hémorragique (ou colite ulcéreuse) est limitée aux régions du rectum et parfois du côlon.

Ce sont des maladies assez rares (1 personne sur 1000), qui touchent les gens jeunes avec un âge moyen de découverte entre 15 et 35 ans. On estime que 60 000 personnes sont atteintes de la maladie de Crohn en France, 1 million en Europe et 600 000 en Amérique du Nord1.

La cause exacte des MICI n’est pas encore clairement identifiée, mais on pense qu’elles sont dues à l’exposition d’un individu, probablement génétiquement prédisposé, à des facteurs de risque environnementaux qui vont induire une augmentation de la perméabilité intestinale. Cette perméabilité anormale va permettre de faire entrer à l’intérieur de la paroi de l’intestin des molécules étrangères, responsables d’une activation de la réponse inflammatoire et de la production, en excès, de protéines de l’inflammation qui vont donner les douleurs, les troubles du transit et les saignements.

On sait depuis longtemps déjà que la Maladie de Crohn et la Rectocolite Hémorragique pèsent lourdement sur la qualité de vie des patients à cause des crises douloureuses, des hospitalisations ou des opérations chirurgicales parfois nécessaires, et des effets secondaires des traitements 2. Mais ce que l’on sait moins, c’est que ces pathologies ont un retentissement important sur la sexualité, la fertilité et la vie de couple des personnes qui en sont atteintes.

Références

  1. Edward V Loftus, « Clinical Epidemiology of Inflammatory Bowel Disease: Incidence, Prevalence, and Environmental Influences », Gastroenterology 126, no 6 (mai 2004): 1504 17, https://doi.org/10.1053/j.gastro.2004.01.063[]
  2. Subrata Ghosh et Rod Mitchell, « Impact of Inflammatory Bowel Disease on Quality of Life: Results of the European Federation of Crohn’s and Ulcerative Colitis Associations (EFCCA) Patient Survey », Journal of Crohn’s & Colitis 1, no 1 (septembre 2007): 10 20, https://doi.org/10.1016/j.crohns.2007.06.005[]

Comment améliorer la santé sexuelle des personnes ayant des conduites homosexuelles ?

17 mai 2024 dans Points de repères sexo par et

L’orientation sexuelle fait partie de l’identité sexuelle, et aucune orientation sexuelle n’est anormale.

Cependant, les études montrent que les populations qui ont des relations homosexuelles ont des facteurs de vulnérabilité plus importants, qui méritent d’être détaillés et pris en compte pour une meilleure santé sexuelle.

Rôle des infirmier(e)s dans la prise en charge de la santé sexuelle

12 mai 2024 dans Journées de santé par

Tous les soignants ont leur rôle à jouer dans la prise en charge de la santé sexuelle1. Les infirmières doivent particulièrement se protéger de par leur exercice particulier.

Le travail de l’infirmière n’est pas neutre

L’exercice de la profession d’infirmière s’attache au corps du patient. L’infirmière agit sur les chairs, la peau, l’intérieur et l’extérieur du corps et celui-ci est habité par diverses dimensions : affective, émotionnelle et pulsionnelle.

Le toucher professionnel procuré lors des soins reste soumis aux fantasmes tant chez le patient et que chez le soignant.

Références

  1. Santé sexuelle : les infirmiers ont un rôle à jouer https://www.actusoins.com/336636/sante-sexuelle-les-infirmiers-ont-un-role-a-jouer.html[]

Retentissement de la fibromyalgie sur la sexualité

11 mai 2024 dans Maladies et sexualité par

De nombreuses études montrent que la fibromyalgie est associée à une diminution de la satisfaction sexuelle, à des troubles de l’excitation, à une perturbation de la capacité orgasmique et à une augmentation de la douleur lors des rapports.

Chez les patientes atteintes de fibromyalgie, la lubrification se fait moins bien, et le seuil à partir duquel la douleur est ressentie est plus bas que la normale, ce qui explique les dyspareunies.

En revanche, contrairement une idée souvent répandue, la dépression, qui accompagne la fibromyalgie dans 70% des cas, ne semble pas avoir un rôle majeur sur les troubles de la sexualité.

8+3 conseils pour concilier asthme et sexualité

7 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

L’asthme est une maladie respiratoire chronique fréquente, responsable de symptômes gênants, qui vont souvent altérer la qualité de vie des patients.

Elle touche plus de 4 millions de personnes en France, avec une prédominance pendant l’enfance, la prévalence chez l’adulte étant estimée à 6,7%.

La maladie peut être grave quand elle n’est pas prise en charge correctement ou lorsqu’elle échappe au contrôle des traitements.
En France, l’asthme sévère est directement associé à plus de 60 000 hospitalisations et à près de 900 décès par an. En outre, la maladie altère considérablement la qualité de vie. Elle entraîne des insomnies, une baisse d’activité et un absentéisme à l’école ou au travail.

Mais ce que l’on sait un peu moins, c’est que cette affection altère de manière significative la qualité de vie intime et sexuelle.