blank Dossier : Troubles de l'érection et sexualité sur Sexoblogue
blank

[Cours] La dysfonction érectile chez le patient diabétique

15 septembre 2020
Dossiers : ,
La dysfonction sexuelle masculine est une complication courante du diabète : il y a 3x plus de troubles érectiles chez les patients diabétiques que chez les non-diabétiques.

IIEF5 Sexoblogue

Questionnaire IIEF-5 pour l’auto-évaluation de la dysfonction érectile

19 juillet 2020
Dossiers :
Le SCORE IIEF5 est un auto-questionnaire qui est une version simplifiée de l’Index International de la Fonction Erectile et qui permet d'évaluer de façon semi-quantifiée les troubles de l’érection au cours des 6 derniers mois.

Photo by Mathew MacQuarrie on Unsplash

[Conseils] Effets du tabagisme sur la sexualité masculine

31 mai 2020
Dossiers : ,
On sait déjà depuis longtemps que le tabac est mauvais pour la fonction érectile sur le long terme, par le biais de l’effet athérogène de la fumée de cigarette qui entraîne des plaques qui « bouchent » les artères aussi bien au niveau du système vasculaire coronarien, responsable de la vascularisation du coeur, que sur les artères péniennes, responsables de la vascularisation de la verge et du mécanisme de l’érection. Mais, les études montrent que la cigarette agit aussi de manière négative sur la sexualité par d’autres mécanismes, y compris à très court terme, et que le fait de fumer potentialise de façon très importante le risque de souffrir de troubles érectiles lorsqu’ils sont associés à d’autres pathologies délétères pour la fonction sexuelle.

blank

[Points de repères sexo] Place de la femme face aux troubles sexuels masculins

8 mars 2020
Dossiers : , ,
Face à la dysfonction sexuelle de leur partenaire, la majorité des femmes souffrent plutôt de l'absence de communication au sein de leur couple que des conséquences du trouble lui-même, et l'attitude de l'homme confronté à un problème sexuel reste un facteur déterminant dans l'évaluation de la satisfaction sexuelle et du bien-être général de la femme.

blank

[Recherche clinique] La caféine entrainerait une diminution des troubles de l’érection

30 mai 2015
Dossiers : ,
D’après une étude menée par l’Université des Sciences du Texas, les hommes qui boivent 2 à 3 tasses de café par jour sont moins susceptibles de connaitre des troubles de l’érection. Les hommes ayant consommé entre 85 et 170 milligrammes de caféine par jour ont 42% de chance en moins de souffrir d’impuissance. Les résultats de cette
Lire la suite

blank

[Etudes scientifiques] L’addiction à la cybersexualité entraîne des dysfonctions érectiles

9 septembre 2014
Dossiers : , , ,
Une enquête en ligne réalisée à Louvain montre que plus les consommateurs de cybersexualité sont accros, plus ils éprouvent un sentiment de honte et plus ils visionnent des contenus extrêmes. Leur addiction est souvent corrélée à des difficultés érectiles. La motivation principale de leur conduite est particulièrement liée à la gestion de leurs émotions.

blank

[Cours] Les facteurs psychologiques de la dysfonction érectile

11 octobre 2013
Dossiers :
L’homme a ce caractère d’être toujours dans l’action et de quantifier les choses. Déjà enfant, le petit garçon mesure la taille de son pénis et le compare par rapport à celui de ses copains, dans la cour de l’école. Une fois adulte, l’homme quantifie ses rapports sexuels, notamment autour d’un verre de bière, entouré d’autres hommes. De plus, l’homme visualise son désir, il voit son érection, et il s’agit-là de quelque chose d’extériorisé que l’on ne retrouve pas chez la femme. De ce fait, l’homme est face à deux problématiques : celle de tenir, de réussir à maintenir un pénis suffisamment rigide pour avoir des rapports sexuels ; celui de se retenir à ne pas éjaculer trop vite.

blank

[Cours] La dysfonction érectile

11 octobre 2013
Dossiers :
La dysfonction érectile ou impuissance est une incapacité persistante ou récurrente à obtenir ou à maintenir une érection permettant un rapport sexuel satisfaisant évoluant depuis au moins 3 mois (à la différence de la "panne" sexuelle), induisant une souffrance du patient ou du couple. Le diagnostic se fait sur l'interrogatoire.

Photo by Online Marketing on Unsplash

[Recommandations] Pourquoi les médecins doivent-ils parler de sexualité ?

1 juin 2013
Dossiers : , ,
La sexualité est un élément important du bien-être et les dysfonctions sexuelles peuvent être à l’origine d’un mal-être qui pourra avoir un retentissement psychique, physique et social sur l’individu et son partenaire. Tout médecin devrait avoir en tête un certain nombre de bases de santé sexuelle, que l’on apprend hélas pas à la Faculté de Médecine.

Téléchargez notre guide pour mieux comprendre le métier de sexologue et pour bien choisir son praticienCliquez ici
+ +