fbpx
Slideshow shadow

Sexoblogue.fr : Des conseils d’experts pour une sexualité épanouie

Comment minimiser l’impact négatif de l’obésité sur la sexualité ?

4 mars 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Journée mondiale contre l’obésité

La Journée mondiale unifiée contre l’obésité a lieu chaque année le 4 mars. Cette mobilisation générale entend apporter une réponse mondiale à cette maladie qui gagne du terrain partout sur la planète.

C’est pourquoi, nous profitons de cette journée pour mettre en avant cet article sur les conséquences de l’obésité et du surpoids sur la vie sexuelle et intime.

Dans notre société où le nombre de personnes en surpoids augmente, maintenir une vie sexuelle et affective satisfaisante chez ces personnes devient un vrai challenge. En effet, les études ont démontré l’impact négatif de l’obésité sur la sexualité aussi bien chez l’homme (troubles de l’érection, diminution de la taille de la verge) que chez la femme (baisse du désir, baisse de la sensibilité et du plaisir).

Retentissement de l’endométriose sur la sexualité

4 mars 2024 dans Maladies et sexualité par

20e semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose

La 20e Semaine Européenne de Prévention et d’Information sur l’Endométriose a lieu du 4 au 10 mars 2024. A cette occasion, l’association EndoFrance propose divers événements à travers la France : cycle de conférences dans plusieurs villes de France, tout au long du mois de mars, Ateliers pratiques, groupes de paroles, tables rondes, rencontres, expositions…

Maladie complexe, l’endométriose ne peut être définitivement guérie à ce jour et touche 180 millions de femmes dans le monde.

On a longtemps pensé que cette maladie résultait d’un développement anarchique de la muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine, à cause d’un phénomène de « menstruation rétrograde », mais des études ont montré que la composition du tissu qui se trouve en dehors de l’utérus chez les femmes atteintes d’endométriose est différente de celle du tissu endométrial normal.

Il a été proposé que le tissu endométrial en dehors de l’utérus pourrait provenir de cellules souches qui ont migré dans la cavité pelvienne pendant le développement embryonnaire. Ces cellules souches auraient ensuite la capacité de se différencier en tissu endométrial, même en dehors de l’utérus.

Longtemps ignorée et mal connue, l’endométriose est une pathologie qui entraîne des conséquences physiques et psychologiques sur la vie intime et sexuelle, qu’il faudrait prendre en charge beaucoup plus tôt.

L’endométriose est une pathologie fréquente, dont la prévalence exacte n’est pas connue mais serait de l’ordre de 2 à 10 % dans la population générale féminine.

Sa physiopathologie n’est pas encore totalement claire.

On a longtemps pensé que cette maladie résultait d’un développement anarchique de la muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine, à cause d’un phénomène de « menstruation rétrograde », mais des études ont montré que la composition du tissu qui se trouve en dehors de l’utérus chez les femmes atteintes d’endométriose est différente de celle du tissu endométrial normal.

Il a été proposé que le tissu endométrial en dehors de l’utérus pourrait provenir de cellules souches qui ont migré dans la cavité pelvienne pendant le développement embryonnaire. Ces cellules souches auraient ensuite la capacité de se différencier en tissu endométrial, même en dehors de l’utérus.

Préserver la fonction sexuelle en cas de cancer colorectal ?

1 mars 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Mars bleu contre le cancer colorectal

Mars bleu est le mois de la mobilisation contre le cancer colorectal, piloté par le Ministère de la santé et l’Institut national du cancer (Inca). L’opération vise à sensibiliser la population et les professionnels de santé à l’importance du dépistage.

Pour cette nouvelle édition, Sexoblogue contribue à sa façon, avec cet article sur le retentissement du cancer colorectal sur la sexualité.

Note : Dans le cadre du mois de sensibilisation contre le cancer colorectal, vous êtes libre, si vous le souhaitez, de partager, reprendre, diffuser, modifier, ou améliorer cet article via tous les supports que vous voudrez si votre but est de promouvoir la santé sexuelle et/ou le dépistage du cancer colorectal. Merci cependant de toujours mettre un lien vers cet article (https://sexoblogue.fr/retrouver-sexualite-cancer-colorectal) et vers les références bibliographiques.

Le cancer colorectal est le second cancer le plus mortel en France, avec 18 000 décès par an. C’est le deuxième cancer le plus fréquent chez les femmes et le troisième chez les hommes. Un test fiable et efficace permet de le dépister à un stade précoce, et dans 9 cas sur 10, il peut être guéri si il est découvert assez tôt. 

C’est un cancer qui a des effets néfastes sur la santé sexuelle des patients : troubles de l’érection et de l’éjaculation, sècheresse vaginale et dyspareunie.

En s’interessant à la fonction sexuelle avant, tout au long, et après le traitement, on peut permettre aux patients de garder une qualité de vie sexuelle en dépit de la maladie.

Comment éviter la cyber-infidélité et ses conséquences ?

28 février 2024 dans Points de repères sexo par

D’après une étude d’un cabinet d’avocats anglais sur les diverses raisons qui amenaient leurs clients à divorcer, un tiers considèrent que l’utilisation que faisait leur partenaire du réseau social Facebook, était l’un des principaux facteurs déclencheurs de la crise de couple, puis de la séparation.    

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux modifient les relations humaines et, par conséquent, les rapports dans le couple. 

Qu’entend-on par « cyber-infidélité » ? Quels sont les comportements des infidèles sur la toile ? Quelles conséquences pour le couple ? 

Révolutionner les outils en santé sexuelle : des nouvelles de nos kits pédagogiques

21 février 2024 dans Produits pour sexologues par

Dans notre objectif d’améliorer l’éducation sexuelle et faciliter les consultations en santé sexuelle, nous avons développé des kits pédagogiques comprenant des modèles novateurs de vulves et de clitoris.

Ces outils, salués par les professionnels pour leur réalisme et leur utilité, ont considérablement enrichi la pratique des professionels de la santé sexuelle.

Nous partageons aujourd’hui les retours reçus de diverses institutions et professionnels, et proposons également des solutions alternatives plus économiques pour ceux qui n’ont pas encore pu acquérir ces outils.

Mutilations génitales féminines en France et dans le monde : comment les prévenir ?

6 février 2024 dans Journées de santé, Recommandations par

En France, on estime à environ 125 000 le nombre de femmes mutilées sexuellement, et dans un cas sur dix, les filles de ces femmes mutilées le seront également.

Les sextoys en couple : un usage qui fait sensation

5 février 2024 dans Enquêtes invitées par

Véritables accessoires destinés à accroitre le  plaisir sexuel, les sextoys sont de plus en plus mis en lumière et leur accès d’autant plus aisé : sortant même du cadre du loveshop, ils sont désormais présents dans les rayons de certaines grandes surfaces.

Longtemps tabous et réservés à un plaisir solitaire, ils s’invitent aujourd’hui dans la sphère du couple. Une enquête menée par l’Ifop de 2016 à 2017, révèle que la  part de la population ayant déjà utilisé des sextoys à deux (45%) est plus élevée que celle en ayant utilisé  seule (29%).

Mais pourquoi ces jouets pour adultes prennent-ils autant d’ampleur ? Et surtout quels sont les avantages et les éventuels risques à les utiliser au sein du couple ?

Pendant et après un cancer, la vie intime et sexuelle peut être bouleversée !

4 février 2024 dans Articles invités, Maladies et sexualité par

Il est courant, en cancérologie, d’observer des répercussions néfastes sur la vie intime des patient.e.s, soit à cause de la maladie, soit à cause des traitements luttant contre l’affection.

Les causes des perturbations sexuelles chez une personne atteinte du cancer sont multiples :

  • Certaines sont liées aux traitements (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie, etc.),
  • D’autres à l’altération de l’état général induit par la maladie et/ou le traitement.
  • Enfin, certaines sont liées au choc psychologique (annonce de la maladie, altération de l’image corporelle, estime de soi négative, angoisse de mort, peur du regard de l’autre, perturbations de la vie familiale et sociale, etc.).

Témoignage : Pourquoi j’ai commandé les modèles 3D proposés par Sexoblogue ?

23 janvier 2024 dans Articles invités par

En tant qu’enseignant chercheur en psychologie à l’université de rouen-normandie, france, j’ai pu mettre en place des enseignements sur les sexualités humaines (50 heures en première année universitaire). ces enseignements ont pour double objectif : 

  1. Initier les étudiant.e.s à l’intérêt et à la complexité des questions de sexualités humaines ;
  2. Avoir une action indirecte de prévention par l’acquisition de connaissances relatives aux sexualités

Chercheur en sexologie, je constate également, comme beaucoup, que les programmes d’éducation sexuelle restent souvent axés sur la minimisation des risques ou les aspects purement biologiques, s’éloignant ainsi des attentes des publics concernés (Cense, 2020).

Pourtant, la littérature scientifique récente souligne que l’efficacité des dispositifs, éducatifs comme préventifs, nécessite l’intégration de la question des plaisirs sexuels (Ford et al., 2019 ; Scott-sheldon et Johnson, 2006 ; Zaneva et al., 2022).

C’est dans ce contexte que l’utilisation des modèles proposés par Sexoblogue me semble particulièrement pertinente.