Slideshow shadow
 

Sexoblogue.fr : Des conseils d’experts pour une sexualité épanouie

23 mai : journée mondiale contre les fistules obstétricales

23 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Alors que l’on entend régulièrement des débats concernant la sur-médicalisation de l’accouchement en France (où seules 0,2 % des naissances se font à domicile), il existe dans le reste du monde une complication très grave de l’accouchement qui touche des millions de femmes : la fistule obstétricale.

Qu’est-ce qu’une fistule obstétricale ?

Une fistule obstétricale est une communication qui se créée entre le vagin et un autre organe creux situé à proximité du vagin, liée à un travail trop prolongé lors de l’accouchement et à une absence de soins médicaux.

Cela peut être une communication :

  • Entre le vagin et la vessie : fistule vésico-vaginale (FVV)
  • Entre le vagin et le rectum : fistule recto-vaginale (FRV)

Cette complication entraine bien entendu un retentissement catastrophique sur la sexualité, mais également sur la vie sociale de ces mères, souvent très jeunes et défavorisées.

Retentissement des MICI sur la sexualité

19 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

La Maladie de Crohn et la Rectocolite Hémorragique sont des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) qui se caractérisent par des douleurs abdominales et des troubles du transit qui évoluent par poussées.

La Maladie de Crohn concerne tout le tube digestif, alors que la rectocolite hémorragique (ou colite ulcéreuse) est limitée aux régions du rectum et parfois du côlon.

Ce sont des maladies assez rares (1 personne sur 1000), qui touchent les gens jeunes avec un âge moyen de découverte entre 15 et 35 ans. On estime que 60 000 personnes sont atteintes de la maladie de Crohn en France, 1 million en Europe et 600 000 en Amérique du Nord1.

La cause exacte des MICI n’est pas encore clairement identifiée, mais on pense qu’elles sont dues à l’exposition d’un individu, probablement génétiquement prédisposé, à des facteurs de risque environnementaux qui vont induire une augmentation de la perméabilité intestinale. Cette perméabilité anormale va permettre de faire entrer à l’intérieur de la paroi de l’intestin des molécules étrangères, responsables d’une activation de la réponse inflammatoire et de la production, en excès, de protéines de l’inflammation qui vont donner les douleurs, les troubles du transit et les saignements.

On sait depuis longtemps déjà que la Maladie de Crohn et la Rectocolite Hémorragique pèsent lourdement sur la qualité de vie des patients à cause des crises douloureuses, des hospitalisations ou des opérations chirurgicales parfois nécessaires, et des effets secondaires des traitements 2. Mais ce que l’on sait moins, c’est que ces pathologies ont un retentissement important sur la sexualité, la fertilité et la vie de couple des personnes qui en sont atteintes.

Références

  1. Edward V Loftus, « Clinical Epidemiology of Inflammatory Bowel Disease: Incidence, Prevalence, and Environmental Influences », Gastroenterology 126, no 6 (mai 2004): 1504 17, https://doi.org/10.1053/j.gastro.2004.01.063[]
  2. Subrata Ghosh et Rod Mitchell, « Impact of Inflammatory Bowel Disease on Quality of Life: Results of the European Federation of Crohn’s and Ulcerative Colitis Associations (EFCCA) Patient Survey », Journal of Crohn’s & Colitis 1, no 1 (septembre 2007): 10 20, https://doi.org/10.1016/j.crohns.2007.06.005[]

Comment améliorer la santé sexuelle des personnes ayant des conduites homosexuelles ?

17 mai 2024 dans Points de repères sexo par et

L’orientation sexuelle fait partie de l’identité sexuelle, et aucune orientation sexuelle n’est anormale.

Cependant, les études montrent que les populations qui ont des relations homosexuelles ont des facteurs de vulnérabilité plus importants, qui méritent d’être détaillés et pris en compte pour une meilleure santé sexuelle.

Rôle des infirmier(e)s dans la prise en charge de la santé sexuelle

12 mai 2024 dans Journées de santé par

Tous les soignants ont leur rôle à jouer dans la prise en charge de la santé sexuelle1. Les infirmières doivent particulièrement se protéger de par leur exercice particulier.

Le travail de l’infirmière n’est pas neutre

L’exercice de la profession d’infirmière s’attache au corps du patient. L’infirmière agit sur les chairs, la peau, l’intérieur et l’extérieur du corps et celui-ci est habité par diverses dimensions : affective, émotionnelle et pulsionnelle.

Le toucher professionnel procuré lors des soins reste soumis aux fantasmes tant chez le patient et que chez le soignant.

Références

  1. Santé sexuelle : les infirmiers ont un rôle à jouer https://www.actusoins.com/336636/sante-sexuelle-les-infirmiers-ont-un-role-a-jouer.html[]

Retentissement de la fibromyalgie sur la sexualité

11 mai 2024 dans Maladies et sexualité par

De nombreuses études montrent que la fibromyalgie est associée à une diminution de la satisfaction sexuelle, à des troubles de l’excitation, à une perturbation de la capacité orgasmique et à une augmentation de la douleur lors des rapports.

Chez les patientes atteintes de fibromyalgie, la lubrification se fait moins bien, et le seuil à partir duquel la douleur est ressentie est plus bas que la normale, ce qui explique les dyspareunies.

En revanche, contrairement une idée souvent répandue, la dépression, qui accompagne la fibromyalgie dans 70% des cas, ne semble pas avoir un rôle majeur sur les troubles de la sexualité.

8+3 conseils pour concilier asthme et sexualité

7 mai 2024 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

L’asthme est une maladie respiratoire chronique fréquente, responsable de symptômes gênants, qui vont souvent altérer la qualité de vie des patients.

Elle touche plus de 4 millions de personnes en France, avec une prédominance pendant l’enfance, la prévalence chez l’adulte étant estimée à 6,7%.

La maladie peut être grave quand elle n’est pas prise en charge correctement ou lorsqu’elle échappe au contrôle des traitements.
En France, l’asthme sévère est directement associé à plus de 60 000 hospitalisations et à près de 900 décès par an. En outre, la maladie altère considérablement la qualité de vie. Elle entraîne des insomnies, une baisse d’activité et un absentéisme à l’école ou au travail.

Mais ce que l’on sait un peu moins, c’est que cette affection altère de manière significative la qualité de vie intime et sexuelle.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les thérapeutes de couple et les sexologues sans jamais oser le demander…

16 avril 2024 dans Articles invités par

#jesuissexo : l’enquête qui vous parle de celles et ceux qui n’ont pas de titre…

Deux mois après le début de l’étude #jesuissexo, 940 personnes ont déjà participé à celle-ci. Avec toute la prudence liée au fait que cette enquête n’est pas terminée, nous pouvons dès à présent, vous proposer quelques éléments statistiques préliminaires, qui devront impérativement être validés dans les prochains mois, par une analyse fine et approfondie.

Comment prendre en charge les comportements sexuels problématiques dans la Maladie de Parkinson ?

11 avril 2024 dans Maladies et sexualité par

Les dysfonctions sexuelles sont un symptôme non-moteur fréquents de la maladie de Parkinson 1. La sexualité peut être affectée directement ou indirectement :

  • par la maladie et par ses comorbidités,
  • par les médicaments et les autres traitements associés,
  • par les conséquences générales d’une maladie chronique (fatigue, faiblesse, mobilité réduite, problèmes de concentration)
  • ou encore par les problèmes psychosociaux (dépression, anxiété, baisse de l’estime de soi et de l’image corporelle, changements de rôle et difficultés dans les relations) 234.

Les hommes et les femmes atteints de la maladie de Parkinson déclarent éprouver une insatisfaction sexuelle567, et ils classent les dysfonctions sexuelles au 12e rang des 24 symptômes les plus gênants liés à la maladie de Parkinson8.

Des études antérieures ont rapporté deux aspects principaux des problèmes sexuels chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson :

  • une fonction sexuelle altérée (par exemple, une diminution du désir, une dysfonction érectile ou des difficultés orgasmiques)
  • et une préoccupation sexuelle accrue (par exemple, un comportement sexuel compulsif ou une hypersexualité)910.

Si les troubles de la fonction sexuelle sont largement reconnus et étudiés dans la Maladie de Parkinson, l’hypersexualité est un effet secondaire de la maladie et de ses traitements qui est moins connue.

Références

  1. Chaudhuri et Al. (2006) International multicenter pilot study of the first comprehensive self-completed nonmotor symptoms questionnaire for Parkinson’s disease: The NMSQuest study. Mov Disord, 21, 916-923.[]
  2. Kotkova P, & Weiss P (2013) Psychiatric factors related to sexual functioning in patients with Parkinson’s disease. Clin Neurol Neurosurg, 115, 419-424.[]
  3. Kummer et Al. (2009) Loss of libido in Parkinson’s disease. J Sex Med, 6, 1024-1031.[]
  4. Bronner et Al. (2015) Sexuality in patients with Parkinson’s disease, Alzheimer’s disease, and other dementias. Handb Clin Neurol, 130, 297-323.[]
  5. Bronner et Al. (2004) Sexual dysfunction in Parkinson’s disease. J Sex Marital Ther, 30, 95-105.[]
  6. Wielinski et Al. (2010) Sexual and relationship satisfaction among persons with young-onset Parkinson’s disease. J Sex Med, 7(4 Pt 1) 1438-1444.[]
  7. Bronner et Al. (2014) Correlates of quality of sexual life in male and female patients with Parkinson disease and their partners. Parkinsonism Relat Disord, 20, 1085-1088.[]
  8. Politis et Al. (2010) Parkinson’s disease symptoms: The patient’s perspective. Mov Dis, 25, 1646-1651.[]
  9. Sakakibara et Al. (2001) Questionnaire-based assessment of pelvic organ dysfunction in Parkinson’s disease. Auton Neurosci, 92, 76-85.[]
  10. Solla et Al. (2015) Paraphilias and paraphilic disorders in Parkinson’s disease: A systematic review of the literature. Mov Disord, 30, 604-613.[]

Les relations extra-couple : Pratiques et Secrets

10 avril 2024 dans Enquêtes invitées par

Une étude IFOP de 2016 révèle que 33% des femmes admettent avoir eu un rapport sexuel avec une autre personne que celle avec qui elles étaient en couple contre 49% des hommes1.

Près de 40 % de la population est donc concerné par les relations en dehors du couple officiel et pourtant le sujet reste encore extrêmement tabou. 

Les organisations des couples contemporains et leur communications au sujet des relations extra-couple restent mal connues et différentes configurations de couples apparaissent et se démocratisent. En effet, plusieurs formes de non monogamie existent : elle peut être dissimulée et pratiquée secrètement en dehors d’un couple officiellement reconnu, elle sera alors définie comme une tromperie, une infidélité ou un adultère.

« La notion ancienne d’adultère, traduisant une norme culturelle, sociale et religieuse, a de fait cédé la place à la notion d’infidélité» 2. Ou bien elle peut être négociée dans un contrat intime du couple et définie par ce dernier, il s’agira alors de non monogamie consensuelle tel que le polyamour, l’échangisme, une relation ouverte ou un couple libre.

Ces nouvelles organisations viennent questionner les normes sociétales. 

Références

  1. IFOP. (2016). Les Français et l’infidélité. Paris: IFOP. Récupéré sur https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-linfidelite/[]
  2. Le Van, C. (2010). Les quatre visages del’infidélité en France, une enquête sociologique. Paris: Editions Payot & Rivages.[]