fbpx

Sexoblogue.fr : Des conseils d’experts pour une sexualité épanouie

8+3 conseils pour concilier asthme et sexualité

3 mai 2022 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

L’asthme est une maladie respiratoire chronique fréquente, responsable de symptômes gênants, qui vont souvent altérer la qualité de vie des patients.

Elle touche plus de 4 millions de personnes en France, avec une prédominance pendant l’enfance, la prévalence chez l’adulte étant estimée à 6,7%.

La maladie peut être grave quand elle n’est pas prise en charge correctement ou lorsqu’elle échappe au contrôle des traitements.
En France, l’asthme sévère est directement associé à plus de 60 000 hospitalisations et à près de 900 décès par an. En outre, la maladie altère considérablement la qualité de vie. Elle entraîne des insomnies, une baisse d’activité et un absentéisme à l’école ou au travail.

Mais ce que l’on sait un peu moins, c’est que cette affection altère de manière significative la qualité de vie intime et sexuelle.

Lire la suite →

Les conséquences du Papillomavirus sur la sexualité

25 avril 2022 dans Maladies et sexualité par

L’infection HPV est un drame dans le monde actuel. Malgré le fait que la médecine dispose des moyens nécessaires, tels que la prévention, le dépistage et la vaccination, afin d’éradiquer cette maladie ; force est de constater que le papillomavirus continue à faire des ravages.

La prévention de l’infection HPV est ainsi un enjeu majeur de santé publique.

Le papillomavirus est un virus très répandu et contagieux :

  • C’est un virus extrêmement contagieux qui infecte la peau et les muqueuses (dont les muqueuses génitales).
  • Il est spécifique à l’espèce humaine et ne peut pas être transmis à d’autres espèces.
  • Les virus sont nus (non enveloppés) et stables, et leur taux de mutation est très bas.
  • Les virus favorisent la prolifération des cellules qu’ils infectent.

La famille des papillomavirus compte 200 types différents, dont 40 sont capables d’infecter la zone ano-génitale des femmes et des hommes.

Parmi ces nombreux types, il y a des virus HPV entrainant des formes pathologiques plus bénignes que d’autres :

  • les HPV non-oncogènes (qui n’entraînent pas le cancer), dits à bas risque : HPV6 et HPV11, qui sont responsables de 90 % des verrues génitales ;
  • les HPV oncogènes (ils vont pouvoir entraîner le cancer), dits à haut risque : 16, 18, 31, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58 et 59, qui sont notamment impliqués dans le développement du cancer du col de l’utérus.
Lire la suite →

Comment prendre en charge les comportements sexuels problématiques dans la Maladie de Parkinson ?

11 avril 2022 dans Maladies et sexualité par

Les dysfonctions sexuelles sont un symptôme non-moteur fréquents de la maladie de Parkinson . La sexualité peut être affectée directement ou indirectement :

  • par la maladie et par ses comorbidités,
  • par les médicaments et les autres traitements associés,
  • par les conséquences générales d’une maladie chronique (fatigue, faiblesse, mobilité réduite, problèmes de concentration)
  • ou encore par les problèmes psychosociaux (dépression, anxiété, baisse de l’estime de soi et de l’image corporelle, changements de rôle et difficultés dans les relations) .

Les hommes et les femmes atteints de la maladie de Parkinson déclarent éprouver une insatisfaction sexuelle, et ils classent les dysfonctions sexuelles au 12e rang des 24 symptômes les plus gênants liés à la maladie de Parkinson.

Des études antérieures ont rapporté deux aspects principaux des problèmes sexuels chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson :

  • une fonction sexuelle altérée (par exemple, une diminution du désir, une dysfonction érectile ou des difficultés orgasmiques)
  • et une préoccupation sexuelle accrue (par exemple, un comportement sexuel compulsif ou une hypersexualité).

Si les troubles de la fonction sexuelle sont largement reconnus et étudiés dans la Maladie de Parkinson, l’hypersexualité est un effet secondaire de la maladie et de ses traitements qui est moins connue.

Lire la suite →

Les retentissements du Ramadan sur la vie de couple et la sexualité

2 avril 2022 dans Conseils sexo par

L’un des cinq piliers de l’Islam est le jeûne du mois de Ramadan, période durant laquelle les musulmans pratiquants s’abstiennent de manger, de boire et d’avoir des activités sexuelles du lever au coucher du soleil.

Des études ont montré que les rythmes de vie changent pendant le mois du Ramadan, tant physiquement que psychologiquement. 

La plupart du temps, ce mois de jeûne démarre sans aucune préparation physique préalable, entrainant ainsi un changement des habitudes de vie d’un jour à l’autre : rythme de l’alimentation, de l’hydratation, du sommeil mais également de la sexualité.

Dans la mesure où la sexualité est soumise à la coordination entre les systèmes neurologique, vasculaire, hormonal et émotionnel, la vie sexuelle des jeûneurs peut être perturbée par ces changements brutaux.

Lire la suite →

Fiche repère cancer colorectal : Vie Intime et sexualité

23 mars 2022 dans Maladies et sexualité par

L’association patients en réseau / Mon Réseau Cancer Colorectal a édité, en partenariat avec La Ligue Contre le Cancer, l’AFA Crohn RCH, et le soutien institutionnel de Pierre Fabre, une fiche repère sur la thématique de la vie intime et sexuelle à l’attention des patients souffrant d’un cancer colorectal.

Nous la publions ici avec leur aimable autorisation, dans le but de relayer les informations qu’elle contient.

Lire la suite →

Atteindre le bonheur grâce à une vie affective et sexuelle épanouie

20 mars 2022 dans Points de repères sexo par

Être heureux dans son travail et dans la réalisation de ses projets sur le long terme, dépend d’un équilibre subtil entre épanouissement personnel, relationnel et affectif d’une part, et professionnel d’autre part.

S’il est vrai que beaucoup d’entre nous se plongent à corps perdu dans le travail lorsqu’un évènement douloureux survient dans leur vie, force est de constater qu’il ne s’agit là que d’une tentative d’évitement afin de ne pas se confronter à la réalité du problème qui, pourtant, persiste et parfois même, s’aggrave. Cela peut être une bonne stratégie dans un premier temps et permettre une prise de recul de la situation, n’empêchant pas pour autant le fait qu’il faudra bien s’y affronter tôt ou tard.

Ainsi, d’après notre expérience clinique et pratique, il est illusoire de penser que l’on peut être productif à long terme sur le plan professionnel si la vie personnelle est chaotique.

Lire la suite →

Place de la femme face aux troubles sexuels masculins

8 mars 2022 dans Points de repères sexo par

La femme est souvent la grande oubliée du couple, lorsque le partenaire masculin présente une difficulté d’ordre sexuel.

Les dysfonctions sexuelles ont des causes multiples à rechercher, à la fois sur le versant médical, et d’autre part, psychologique.

De plus, la sexualité est à interroger à la lumière de la relation de couple et l’attitude des deux partenaires face à la pathologie sexuelle est importante dans la gestion de cette dernière et de sa prise en charge.

Quelles peuvent donc être les répercussions chez la femme, d’un trouble sexuel de son partenaire masculin ?

Lire la suite →

Retentissement de l’endométriose sur la sexualité

7 mars 2022 dans Maladies et sexualité par

L’endométriose est une pathologie fréquente, dont la prévalence exacte n’est pas connue mais serait de l’ordre de 2 à 10 % dans la population générale féminine.
Elle se définit comme par la présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine.

Sa physiopathologie n’est pas encore totalement claire, mais la présence de ce tissu endométrial s’expliquerait, entre autres, par le fait que, pendant les règles, un reflux physiologique de sang par les trompes dans la cavité péritonéale pourrait faire migrer des cellules de l’endomètre en dehors de l’utérus.

Lire la suite →

Préserver la fonction sexuelle en cas de cancer colorectal ?

1 mars 2022 dans Journées de santé, Maladies et sexualité par

Le cancer colorectal est le second cancer le plus mortel en France, avec 18 000 décès par an. C’est le deuxième cancer le plus fréquent chez les femmes et le troisième chez les hommes. Un test fiable et efficace permet de le dépister à un stade précoce, et dans 9 cas sur 10, il peut être guéri si il est découvert assez tôt. 

C’est un cancer qui a des effets néfastes sur la santé sexuelle des patients : troubles de l’érection et de l’éjaculation, sècheresse vaginale et dyspareunie.

En s’interessant à la fonction sexuelle avant, tout au long, et après le traitement, on peut permettre aux patients de garder une qualité de vie sexuelle en dépit de la maladie.

Lire la suite →