Qui était Shere Hite ?

blank

La féministe pionnière Shere Hite, connue pour ses recherches sur la sexualité féminine, est décédée le 9 septembre 2020, à l’âge de 77 ans. Elle était connue dans le milieu de la sexologie pour son « Rapport Hite », une étude à grande échelle sur la sexualité féminine aux USA dans les années 70, qui s’est vendu à plus de 50 millions d’exemplaires depuis sa publication.

Basé sur les points de vue de 3 500 femmes, ce livre a remis en question les hypothèses masculines sur la sexualité en révélant que de nombreuses femmes n’étaient pas stimulées par la pénétration sexuelle. Il a également encouragé les femmes à prendre le contrôle de leur vie sexuelle. Il a été rejeté comme « anti-hommes » et a été surnommé le « Hate Report » par Playboy.

Je disais que la pénétration n’a rien fait pour les femmes et cela a bouleversé certaines personnes

« Je disais que la pénétration n’a rien fait pour les femmes et cela a bouleversé certaines personnes », a-t-elle déclaré au Gardian en 2011. Tout en ajoutant : « J’étais à l’époque la seule chercheuse sur le sexe qui était féministe. J’ai essayé d’étendre l’idée de l’activité sexuelle à l’orgasme féminin et à la masturbation ».

Le mari de Hite, Paul Sullivan, a confirmé qu’elle était morte chez eux à Tottenham, au nord de Londres, mercredi 9 septembre 2020.

Biographie

Shere Hite est née dans l’État américain socialement conservateur du Missouri, de sa mère âgée de 16 ans, et a été élevée par ses grands-parents.

Alors qu’elle faisait des recherches de troisième cycle à l’université de Columbia, elle a posé nue dans une publicité pour une machine à écrire Olivetti au début des années 1970. Lorsque la publicité est parue dans Playboy sous le titre « La machine à écrire est si intelligente qu’elle n’a pas besoin de l’être », elle a soutenu les protestations contre cette machine.

Les critiques soutenues dont elle a fait l’objet aux États-Unis, en grande partie très personnalisées, ont conduit Mme Hite à renoncer à sa citoyenneté américaine en 1995.

Elle a été mariée pendant 14 ans au pianiste allemand Friedrich Höricke avant que le couple ne divorce en 1999. Elle a vécu dans toute l’Europe avant de s’installer dans le nord de Londres avec son second mari, Paul Sullivan.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi aimé :  Bilan du Sommet de la Santé Sexuelle

L’écrivain Julie Bindel, qui a interviewé Hite en 2011 et est restée en contact par la suite, a déclaré au Guardian qu’elle souffrait de la maladie d’Alzheimer et de Parkinson.

Bindel a déclaré : « Son travail était révolutionnaire – à bien des égards, elle a commencé la véritable révolution sexuelle pour les femmes dans les années 1970 après l’échec lamentable de la soi-disant révolution sexuelle des années 1960. Dans les années 60, les femmes n’ont jamais eu le sentiment d’avoir droit au plaisir sexuel. Pour la toute première fois, Shere Hite a placé le plaisir sexuel des femmes au premier plan.

« Elle a centré les expériences des femmes sur le fait de ne pas considérer les hommes comme la position par défaut et les femmes comme secondaires. Cela a vraiment permis à beaucoup de femmes de parler de leur propre corps, de leur propre libération sexuelle et de leur plaisir sexuel ».

Elle a révolutionné la recherche et aussi notre compréhension de la sexualité humaine, tant masculine que féminine, puisqu’elle a abordé les deux dans ses ouvrages qui demeurent des références.

Article original : The Gardian

Recevez gratuitement notre livre :)

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout !
Puisque vous semblez intéressé par le sujet, nous vous proposons de recevoir notre e-book « Qu’est-ce qu’un sexologue ? », pour :

  • Mieux comprendre le métier de sexologue
  • Découvrir quels formations permettent de devenir sexologue
  • Bien choisir son praticien
  • Découvrir de quelle manière un sexologue peut vous aider si vous souffrez de troubles de l’érection, d’éjaculation prématurée, de vaginisme, de sécheresse vaginale ou de problèmes de couple
  • 45
    Shares