Les modifications de la vulve au cours de l’activité sexuelle

Sujets : , , , Articles invités, Points de repères sexo

Une vulve n’a pas du tout la même allure au repos et excitée1. Avez-vous déjà observé ses modifications pendant l’excitation et le plaisir ? C’est tout simplement fascinant ! Il suffit d’un miroir et/ou d’un·e partenaire doté·e d’un sexe féminin, de beaucoup d’excitation, et l’expérience peut commencer. Il faut également un peu de patience, le phénomène n’est pas immédiat.

L’animation que nous vous présentons dans cet article est une représentation des modifications de la vulve pendant l’excitation et le plaisir. En effet, contrairement à l’érection du pénis, qui est un phénomène familier, la vasocongestion de la vulve et ses conséquences sur la forme et l’aspect de celle-ci sont mal connues et presque jamais représentées.

Nous espérons, grâce à cette animation, valoriser l’excitation sexuelle féminine et donner l’envie aux lectrices·eurs de vérifier par elles·ux-mêmes les modifications de la vulve pendant l’excitation ! Nous sommes convaincues que prendre conscience de ces changements peut contribuer à donner une vision positive du sexe féminin, à développer la confiance en soi et à améliorer la sexualité.

Pour l’animation, notre illustratrice Marion Dubois l’a accéléré, car une vulve a besoin de 20 minutes pour arriver à excitation complète. Bien sûr c’est une moyenne, chaque personne est différente et le contexte a une grande influence.

Vous savez sans doute déjà que le clitoris grossit, mais ce n’est pas le seul changement.

Lorsque l’excitation monte, la vulve toute entière gonfle, se colore, se couvre de lubrification et puis s’ouvre, découvrant son vestibule (la zone située entre les lèvres internes et autour de l’ouverture vaginale). Un beau spectacle !

On vous conseille de faire une petite photo avant/après avec un téléphone pour comparer et admirer (n’oubliez pas de supprimer ou de sécuriser la photo, on ne sait jamais).

Rendez-vous dans les prochain posts pour des explications plus détaillées !

Vulve au repos
Vulve au repos. Dessin de Marion Dubois.

L’excitation

Vulve au début de l'excitation
Vulve au début de l’excitation – Dessin de Marion Dubois.

Dès le début de l’excitation, les couleurs de la vulve commencent à changer. Lèvres externes, lèvres internes, gland et capuchon du clitoris prennent un teinte plus foncée. La palette de couleur, unique pour chaque vulve, ne change pas mais devient plus sombre. C’est à l’approche de l’orgasme que les tonalités sont les plus intenses. Pour certaines vulves le changement est discret, pour d’autres la différence est éclatante !

Parallèlement, la vulve gonfle.

Gorgées de sang, les lèvres externes, et internes deviennent plus épaisses. Pour les lèvres internes cela donne parfois l’impression qu’elles s’aplatissent.

Le clitoris entier augmente de volume, mais on ne le voit que sur ses parties extérieures. Le capuchon devient légèrement plus tendu puisque le corps clitoridien (la petite tige qu’on peut sentir sous son doigt quand on caresse le capuchon) qu’il recouvre a pris du volume. Il semble également se retrousser un peu.

La réaction du gland se fait en deux temps. Au début, il gonfle et se tend, comme s’il voulait sortir la tête. Puis, quand l’excitation est à son comble, il rentre sous son capuchon.

La phase de plateau

Vulve en état d'excitation avancée
Vulve en état d’excitation avancée. Dessin de Marion Dubois.

Dès le début de l’activité sexuelle, le liquide lubrifiant commence à perler à travers les parois du vagin. C’est une réaction réflexe du corps, qui peut mettre plus ou moins de temps à s’installer.

La quantité de liquide est évidemment variable (bientôt un prochain post sur ce thème).

Si les conditions sont optimales et qu’on est très excité·e, ce liquide va peu à peu recouvrir l’orifice de vagin, le vestibule, la face intérieure des lèvres internes voire toute la vulve !

Autre changement notable, lèvres internes et externes s’écartent tout en gonflant.

La vulve révèle alors son vestibule.

Et l’orifice du vagin, légèrement entrouvert, devient de plus en plus visible.

L’orgasme

Vulve à l'approche de l'orgasme
Vulve à l’approche de l’orgasme. Dessin de Marion Dubois.

Après l’orgasme — s’il survient — la vulve commence à reprendre, très progressivement, sa forme initiale. Ou plus tard… si on choisit de continuer !

Si l’orgasme ne s’est pas produit, la vulve mettra un peu plus de temps à retourner à l’état de repos.

Voilà, vous en savez maintenant assez pour observer ce phénomène fascinant.

Alors, sur le modèle de ces cher·e·s Masters et Johnson2, héro·ïne·s de la sexologie et d’une série télé, lancez-vous dès à présent dans l’étude des effets du plaisir sur votre vulve ou de celle de votre partenaire !

Et si vous remarquez des modifications que nous n’avons pas mentionnées, n’hésitez-pas à nous en faire part. En matière de sexualité, on n’a jamais fini d’apprendre…

@jaimemavulve

Cet article a été rédigé par Marion Dubois et Marie-Flore Laslandes, du compte Instagram @jaimemavulve

Le 8 mars 2019, nous avons lancé, avec un groupe de bénévoles et de salariées du Planning familial du Bas-Rhin, le compte Instagram @jaimemavulve. Notre but est de favoriser l’utilisation du mot « vulve » – qui a l’avantage de désigner l’ensemble des organes génitaux externes féminins sans connotation péjorative –, de montrer la diversité des formes que celle-ci peut prendre, et de diffuser des informations en vue d’une meilleure connaissance du sexe féminin et de la sexualité féminine. Nous intégrons également des réflexions autour du genre et de l’hétéronormativité.

Globalement, nous souhaitons aider nos abonné·e·s à mieux se connaître et à mieux s’aimer.

Nous publions chaque semaine deux textes courts, accompagnés chacun d’une illustration originale réalisée par Marion Dubois. Depuis la création du compte il y a un an, nous avons abordé des thèmes de plus en plus variés, bien que la sexualité féminine soit toujours notre fil rouge.

Ainsi, parler de consentement, de représentations des femmes dans l’art, de stéréotypes de genre, par exemple, nous tient à cœur. A la fin de l’année dernière, nous avons même décrété que décembre serait le « mois du pénis » ! Mois qui s’est finalement prolongé avec la publication mensuelle de deux à trois textes sur l’anatomie et le fonctionnement du sexe masculin.

En mai 2019, nous avons été très fières, avec toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à ce projet, de recevoir le Prix international 2018/2019 de l’Innovation en Education de la Chaire UNESCO Santé sexuelle et Droits humains. Aujourd’hui, le compte @jaimemavulve approche les 10 000 abonné·e·s !

Nous avons collaboré étroitement pour la création de ce gif, sur une idée de Marie-Flore. Cette dernière a effectué les recherches et la synthèse des informations. Grâce à ce travail préparatoire, Marion a créé des croquis. Puis le gif est né d’allers et retours entre nous deux, de corrections et d’ajustements successifs pour arriver à ce qui nous paraissait le plus juste possible anatomiquement. Le manque de ressources visuelles de qualité en matière de sexualité féminine et d’anatomie de la vulve a demandé un travail d’imagination de la part de l’illustratrice. Marie-Flore a ensuite écrit les trois textes qui accompagnent et expliquent le gif. 

Recevez gratuitement notre livre :)

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout !
Puisque vous semblez intéressé par le sujet, nous vous proposons de recevoir notre e-book « Qu'est-ce qu'un sexologue ? », pour :

blank
  • Mieux comprendre le métier de sexologue
  • Découvrir quels formations permettent de devenir sexologue
  • Bien choisir son praticien
  • Découvrir de quelle manière un sexologue peut vous aider si vous souffrez de troubles de l'érection, d'éjaculation prématurée, de vaginisme, de sécheresse vaginale ou de problèmes de couple
    Nous haïssons les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils en rapport avec la sexologie. Vous pourrez vous désabonner à tout instant. Lisez les mentions légales complètes pour plus d'infos.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Références

  1. Le sexe de la femme, Dr Gérard Zwang, éd. La Musardine 2012[]
  2. Les réactions sexuelles, W.H. Masters et V.E. Johnson, éd. Robert Laffont 1976[]
  • 96
    Shares