Accueil Sexoblogue » Cours de sexologie » Les dysfonctions sexuelles » Dysfonctions sexuelles féminines

[Cours] Les mutilations sexuelles féminines

16 août 2019
Dossiers : ,
Les femmes ayant subi une mutilation sexuelle féminine ont des difficultés récurrentes dans leur vie sexuelle. Les mutilations sont classées en 4 types, allant de l'excision partielle du clitoris à l'infibulation complète en passant par l'ablation des petites ou grandes lèvres. La prise en charge est multi-disciplinaire avec le chirurgien, le psychologue et le sexologue.

[Cours] Dyspareunies, vulvodynies et vestibulite

23 novembre 2013
Dossiers : ,
La vulvodynie (anciennement vestibulite) est un inconfort vulvaire chronique, le plus souvent à type de brûlure, sans lésion visible pertinente et sans maladie neurologique cliniquement identifiable. Un événement inaugural est fréquent, soit somatique (candidose, infection urinaire, accouchement, intervention chirurgicale gynéco, uro ou proctologue...), soit un évènement de vie (deuil, divorce, chômage, infidélité...)

Mécanisme du vaginisme

[Cours] Le vaginisme

23 novembre 2013
Dossiers :
Le vaginisme est une contraction automatique des muscles du périnée (c'est-à-dire des muscles entourant le vagin), rendant impossible toute pénétration, associé à un évitement sexuel et une dérobade face à toute tentative de pénétration. Le vaginisme est dit primaire si la pénétration s’est toujours avérée impossible ou difficile et représente la fréquence la plus importante de vaginisme. Il apparaît au début de la vie sexuelle de la femme. Le vaginisme est dit secondaire s’il apparaît après une vie sexuelle satisfaisante et sans problèmes particuliers, généralement à la suite d’un traumatisme, d’un conflit ou d’un problème de santé… Il existe plusieurs degrés de vaginisme, et le vaginisme touche entre 5% et 15% des femmes. C'est donc une difficulté que l'on rencontre fréquemment.

[Cours] Les troubles du plaisir et de l’orgasme chez la femme

12 octobre 2013
L’orgasme est une expérience psycho-physiologique de courte durée consistant en un brusque relâchement des tensions érotiques. Il est défini comme étant une sensation de plaisir intense provoquant un état de conscience modifié, accompagnée de contractions des muscles striés à l’entrée du vagin qui amènent une sensation de bien-être.

[Cours] Les troubles du désir et de l’excitation chez la femme

12 octobre 2013
Dossiers : ,
On parle de troubles du désir en cas d’absence durable (au moins six mois) d’envie de faire l’amour ou de difficulté à jouir. En cause, les conflits conjugaux qui finissent par user le couple et avoir un impact sur le désir et le plaisir. Parfois, des ressorts psychologiques inconscients plus anciens (femmes qui investissent totalement la maternité, femmes qui reproduisent le couple parental, etc). En général, les causes sont multifactorielles.

 
Télécharger ce cours en PDFCliquez ici
+ +