La réponse sexuelle féminine

Sujets : , , , , , , , Points de repères sexo

Les premiers scientifiques à avoir étudié par le biais d’observations les comportements sexuels sont le Dr William Masters et la psychologue Virginia Johnson dans les années 1960.

Master Johnson
Virginia Johnson (à gauche) et William Masters (à droite)

Il ont décrit quatre phases interactives lors d’un rapport sexuel chez une femme, qu’ils ont appelé réponse sexuelle :

  1. La phase d’excitation qui est caractérisé par les réponses physiologiques suivantes : Lubrification, vasocongestion des lèvres, érection clitoridienne
  2. Une phase plateau dans lequel va se produire au niveau du vagin une vasocongestion avec une diminution de son diamètre, une augmentation de pression intra vaginale et un allongement
  3. Un orgasme (pas systématique) avec possibilité d’en avoir un suivant
  4. La phase de résolution, qui pour les femmes est beaucoup plus lente que pour l’homme.
reponse sexuelle femme - Masters & Johnston
Réponse sexuelle chez la femme – Masters & Johnston
Le cycle de la réponse sexuelle chez la femme telle que décrite par Masters & Johnson
Il existe des multitudes de variations de la réponse sexuelle chez la femme.
Par exemple, lorsque l’excitation et la tension sexuelle sont maximales, l’orgasme peut arriver très vite (courbe bleue).
A l’inverse, si la stimulation cesse ou ne convient pas, la femme ne parviendra pas à l’orgasme et passera doucement de la phase de plateau à une phase de résolution prolongée (courbe verte).

Et avant ?

Selon Master & Johnson, la réaction sexuelle est faite en quatre phases mais en fait il y en a une indispensable dans le couple avant de commencer le rapport qui est le désir. Cette phase décrite 10 ans plus tard par Helen KAPLAN est distincte des autres phases de la réponse sexuelle. Elle précède l’excitation tout en étant à la base de toutes les autres phases.

  • Le désir sexuel peut être spontané, déclenché par des stimulations internes ou au contraire provoqué, déclenché par des stimulations externes.
  • Il existe des facteurs incitateurs du désir sexuel qui peuvent être hormonaux (testostérone, oestrogènes) ou psychiques (attirance, sentiment amoureux, fantasmes)
  • Il existe des facteurs suppresseurs du désir sexuel comme la dépression, les pensées négatives etc.

Pour approfondir :

💝Un cadeau spécial pour vous !

Vous êtes professionnel de santé ?
Vous cherchez des outils pour intégrer la santé sexuelle à vos consultations ?

👉🏻Recevez gratuitement notre mini-formation « Comment aborder la sexualité avec les patients ? » comprenant :

  • ℹ️ Les 3 raisons qui font que le soignant DOIT aborder la question de la sexualité avec les patients
  • 🆘 Les freins et fausses croyances qui vous empêchent de le faire
  • ✅ Les techniques et les outils pour aborder la sexualité en consultation


Vous êtes professionnel de l'éducation ?
Vous avez besoin d'outils pratique en éducation sexuelle ?

👉🏻Recevez gratuitement notre pack « Education à la vie sexuelle et affective - Les ressources gratuites pour les professionnels de l’éducation » comprenant 47 ressources gratuites

  • 👱🏻‍♀️ triées par niveau
  • 🧩 et par type de ressource (brochure, boîte à outils, capsules vidéos, jeu etc.)
  • ➡️ pour vous aider dans vos actions d’éducation à la vie sexuelle et affective
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi aimé :  Les pathologies sexuelles masculines


Vous êtes un•e patient•e ?
Vous cherchez des solutions à vos difficultés d'ordre sexuel ou relationnel ?

👉🏻Recevez gratuitement notre ebook « Comment choisir son Sexologue ? » pour :

  • 🗺 Vous aider à trouver le thérapeute le plus adapté à vos difficultés
  • 👩🏻‍⚕️ Déterminer les situations devant amener à consulter
  • ❓ Comprendre en quoi consiste une consultation de sexologie