Sexe et Handicap : comment faire l’amour quand on est handicapé ?

Sujets : , Journées de santé, Maladies et sexualité

La sexualité est un droit universel, et l’absence de vie sexuelle est devenue, dans notre société, quelque chose de quasiment intolérable.

Même si, il y a encore un certain nombre d’années, la société avait tendance à réprimer de manière globale la sexualité (et notamment celle des personnes handicapées, des personnes âgées et même dans une certaine mesures des personnes valides), ce n’est plus le cas actuellement.

Cela ne signifie pas pour autant que la sexualité se passe bien pour tout le monde, mais cependant, la perception de la sexualité a évolué de manière positive, avec un « Droit à la sexualité » de plus en plus valorisé.

Le meilleur moyen de lever le tabou de la sexualité des personnes en situation de handicap, c’est avant tout de se renseigner sur les différents types de handicaps, sur les différents types de difficultés physiques et sociales auxquelles sont confrontés ces personnes et sur les moyens qui existent actuellement pour contourner ces difficultés.

En fonction du type de handicap, on va pouvoir vivre différents types de sexualité et bien-sûr accompagner la personne dans ses questionnements autour des possibilités dans sa vie sexuelle. Ces personnes sont d’autant plus fragiles car le handicap retentit sur la sexualité, mais également psychologiquement sur l’image de soi et de son corps de la personne souffrant de handicap. 

Sexualité des individus en situation de handicap

La sexualité est peu abordée avec les personnes en situation de handicap.

Un sondage de l’IFOP1 sur les idées reçues à l’égard des personnes en situation de handicap mettait en évidence que :

  • 87% des sondés pensent qu’il faut du courage pour vivre en couple avec une personne en situation de handicap
  • 61% pensent que les personnes en situation de handicap n’ont pas de vie sexuelle
  • Couple et sexualité sont encore vus comme une épreuve et un tabou

Selon l’OMS, le handicap regroupe à la fois les déficiences, les limitations d’activités et les restrictions de participation à la vie sociale.

Il existe plusieurs types de handicaps :

  • Physique ou moteur : paralysie, malformation congénitale 
  • Sensoriel : malentendant, malvoyant, cécité 
  • Mental : autisme, trisomie 21
  • Psychique : psychoses, personnalité borderline…

Plusieurs handicaps peuvent être associés et avoir un type de handicap ne signifie pas qu’il existe un déficit au niveau intellectuel ou sensoriel. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi aimé :  Les conséquences du Papillomavirus sur la sexualité

La sexualité, la sensualité, l’affectivité, la capacité à communiquer, à échanger, partager, séduire, être séduit, font partie intégrante de la construction identitaire de chaque personne, y compris les personnes souffrant de handicap.

Tout comme chaque être est unique en son genre, le handicap d’une personne n’est finalement dans sa sexualité que l’expression d’une facette supplémentaire de son individualité. 

Néanmoins, de nombreux paramètres sont à prendre en compte :

  • la nature du handicap ;
  • les atteintes primaires directes sur les voies génitales et la procréation ;
  • les atteintes secondaires indirectes et non génitales (douleurs, fatigue, hygiène, répercussions des traitements…) ;
  • les atteintes tertiaires psychosociales, liées à la mauvaise image de soi, à la relation de couple, etc.

On peut également se poser les mêmes questions chez les personnes souffrant de handicap en institution (ITEP, etc.) que chez les personnes âgées dépendantes en institution (EHPAD), mais dans certains lieux les résidents sont beaucoup plus jeunes et capables de procréer : s’ajoute donc cette problématique supplémentaire.

Cours pour aller plus loin

Pour aller plus loin, nous vous proposons de relire cet excellent cours des Dr CHARVIER et BERTHELOT (Lyon, France), basé sur le travail de recherche du Pr. Frédérique Courtois (Université du Québec, Montréal).

HANDICAPS ET SEXUALITÉ

Cours du DIU de Sexologie de Lyon

par Dr Corinne BERTHELOT et Kathleen CHARVIER

DPC indemnisé

Si vous êtes Infirmier, Masseur-kinésithérapeute ou Médecin, vous pouvez bénéficier gratuitement d’une formation complète de 7 heures pour apprendre les bases en santé sexuelle grâce à notre formation DPC indemnisée par l’ANDPC.

💝Un cadeau spécial pour vous !

Vous êtes professionnel de santé ?
Vous cherchez des outils pour intégrer la santé sexuelle à vos consultations ?

👉🏻Recevez gratuitement notre mini-formation « Comment aborder la sexualité avec les patients ? » comprenant :

  • ℹ️ Les 3 raisons qui font que le soignant DOIT aborder la question de la sexualité avec les patients
  • 🆘 Les freins et fausses croyances qui vous empêchent de le faire
  • ✅ Les techniques et les outils pour aborder la sexualité en consultation


Vous êtes professionnel de l'éducation ?
Vous avez besoin d'outils pratique en éducation sexuelle ?

👉🏻Recevez gratuitement notre pack « Education à la vie sexuelle et affective - Les ressources gratuites pour les professionnels de l’éducation » comprenant 47 ressources gratuites

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi aimé :  Du féminisme à la contraception : histoire de l’invention d’une pilule qui a révolutionné la sexualité
  • 👱🏻‍♀️ triées par niveau
  • 🧩 et par type de ressource (brochure, boîte à outils, capsules vidéos, jeu etc.)
  • ➡️ pour vous aider dans vos actions d’éducation à la vie sexuelle et affective


Vous êtes un•e patient•e ?
Vous cherchez des solutions à vos difficultés d'ordre sexuel ou relationnel ?

👉🏻Recevez gratuitement notre ebook « Comment choisir son Sexologue ? » pour :

  • 🗺 Vous aider à trouver le thérapeute le plus adapté à vos difficultés
  • 👩🏻‍⚕️ Déterminer les situations devant amener à consulter
  • ❓ Comprendre en quoi consiste une consultation de sexologie

Références

  1. « La perception des idées reçues à l’égard des personnes en situation de handicap par les Français ». s. d. IFOP. Consulté le 2 août 2022. https://www.ifop.com/publication/la-perception-des-idees-recues-a-legard-des-personnes-en-situation-de-handicap-par-les-francais/.[]