blank Dossier : Hormones et sexualité sur Sexoblogue
blank

[Maladies et sexualité] Traitement hormonal de la ménopause : des bénéfices cardiovasculaires en cas d’initiation précoce

2 juin 2016
Dossiers : , ,
Le bénéfice cardiovasculaire du traitement hormonal de la ménopause (THM) est significatif si ce traitement est délivré dans les six premières années après la ménopause.

blank

[Cours] Les troubles du désir chez l’homme vieillissant

11 octobre 2013
Dossiers : ,
Le diagnostic de déficit androgenique lié à l'âge nécessite la présence de symptômes et de signes suggérant un déficit en testostérone (hypogonadisme) dont le plus marqué est le manque de libido. Les autres points qu'on peut retrouver sont la dysfonction érectile, la diminution de la masse musculaire et de la force, augmentation de la masse grasse, ostéoporose, humeur dépressive, diminution de la densité osseuse et diminution de la vitalité bien qu'aucun de ces symptômes ne soit significatif. Un ou plusieurs de ces symptômes doivent être corroborés avec une concentration basse de testostérone.

blank

[Recherche clinique] La libido des femmes pilotée par le cycle menstruel ?

31 mai 2013
Dossiers : , , ,
D'après une étude menée par des chercheurs américains, le désir sexuel des femmes fluctuerait tout au long du cycle menstruel et les hormones seraient à l'origine de ces bouleversements.  D'après l'étude menée par une équipe de chercheurs de Santa Barbara, en Californie, les hormones auraient un impact sur le désir sexuel des femmes. Même s'il ne s'agit pas réellement d'une découverte, cette étude va surtout permettre de développer des traitements appropriés pour les femmes souffrant d'un manque, voire d'une absence totale de libido. [...]

blank

[Cours] Andropause et sexualité

10 novembre 2012
Dossiers :
L'andropause est le nom grand public que l'on donne à un hypogonadisme de survenue tardive corrélée à l'avancée en âge, survenant aux alentours de 65-70 ans, donnant l'impression d'un parallélisme avec la ménopause qui est pourtant un mécanisme complètement différent.

blank

[Cours] Neurobiologie des comportements sexuels

9 novembre 2012
Dossiers :
Grâce à la recherche, à l'IRM, aux expériences faites sur les rats etc., on commence à entre-apercevoir le fonctionnement du cerveau concernant les comportements sexuels et les rapports moléculaires entre ses différents composants même si cela reste encore loin d'être complètement compris. Il existe des circuits neurologiques avec des neuromédiateurs qui peuvent différer d'un individu à l'autre et l'enjeu est de trouver quelles molécules font quels effets sur le cerveau. [...]

Téléchargez notre guide pour mieux comprendre le métier de sexologue et pour bien choisir son praticienCliquez ici
+ +