fbpx
Comment prendre en charge les comportements sexuels problématiques dans la Maladie de Parkinson

Comment prendre en charge les comportements sexuels problématiques dans la Maladie de Parkinson ?

Sujets : , , Maladies et sexualité
Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson présentent des comportements sexuels problématiques qui sont souvent incompris ou ignorés, et qui jouent un rôle important dans la vie des personnes atteintes et de leurs partenaires. Quatre types principaux de comportements sexuels problématiques peuvent être rencontrés chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson : (1) les comportement sexuels avec dysfonction sexuelle sous-jacent, (2) la divergence de désir sexuel avec le partenaire après rétablissement du désir, (3) l'hypersexualité et les comportements sexuels compulsif, (4) le comportement sexuel avec syndrome d'excitation génitale persistant sous-jacent.

Fiche repère cancer colorectal : Vie Intime et sexualité

Sujets : , , , Maladies et sexualité
Le cancer colorectal et ses traitements altèrent souvent la vie intime et la sexualité. Certaines personnes risquent de se désintéresser des relations sexuelles lors du processus du diagnostic et du traitement. Pour d’autres, la vie intime du couple est fortement impactée. Parfois, les difficultés viennent du partenaire. Si ces bouleversements apparaissent, ils sont le plus souvent temporaires. Il est important d’en parler à son partenaire, son médecin ou son équipe de soins, qui peuvent aider à les gérer.

Retentissement de l’endométriose sur la sexualité

Sujets : , Maladies et sexualité
On sait déjà que l’#endométriose altère considérablement la qualité de vie à cause des douleurs et de la fatigue qu’elle provoque. Ce que l’on pense moins à dire, c’est qu’elle altère également considérablement la vie sexuelle, en raison de l’impact négatif que ces douleurs peuvent avoir sur le couple. En effet, les caractéristiques de l’endométriose et son évolution freinent parfois toute envie de relation sexuelle, et peuvent perturber fortement la perception émotionnelle et cognitive de la douleur

Cancer colon chirurgie

Préserver la fonction sexuelle en cas de cancer colorectal ?

Sujets : , , Journées de santé, Maladies et sexualité
Le cancer colorectal est le 2e cancer le plus fréquent en France, et qui a des effets néfastes sur la santé sexuelle des patients : troubles de l’érection et de l’éjaculation, sècheresse vaginale et dyspareunie. En s'interessant à la fonction sexuelle avant, tout au long, et après le traitement, on peut permettre aux patients de garder une qualité de vie sexuelle en dépit de la maladie.

two people holding their hands

Pendant et après un cancer, la vie intime et sexuelle peut être bouleversée !

Sujets : , Articles invités, Maladies et sexualité
Le #cancer est susceptible d’avoir des répercussions néfastes sur l' intimité et la #sexualité.

Sexe et Handicap : comment faire l’amour quand on est handicapé ?

Sujets : , Journées de santé, Maladies et sexualité
Les personnes en situation de handicap ont le droit le plus absolu aux relation amoureuses ainsi qu'à la sexualité, mais en pratique ce n’est pas simple car il existe un tabou important concernant la sexualité des personnes en situation de handicap.

Les IST, ce n’est pas du passé

Sujets : , , , , , , Maladies et sexualité
Jeudi 24 mars 2016 était organisée par le Syndicat national des dermatologues et vénéréologues (SNDV) la toute première Journée nationale de prévention et d’information contre les Infections Sexuellement Transmissibles (IST), pathologies dont certaines peuvent encore être mortelles.

prostate

Des performances sexuelles très altérées après curiethérapie pour cancer de la prostate

Sujets : , , , Maladies et sexualité
D'après une étude Japonaise, la curiethérapie entraîne une détérioration sévère des performances sexuelles, notamment après 70 ans

Les infections sexuellement transmissibles en augmentation en 2012

Sujets : , , , , Actualités, Maladies et sexualité
Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont en forte recrudescence en fin d'année 2012. C'est le laboratoire de microbiologie des Hôpitaux Universitaires de Marseille qui donne l'alarme, fort de son système de surveillance en temps réel de ces infections : celui-ci est basé sur le nombre de diagnostics biologiques positifs sur une semaine donnée, comparé aux chiffres de la même période au cours des années antérieures.